Épinay-Sur-Seine – Construction de 42 logements collectifs

Le projet, situé dans la partie est du quartier de la Source à Épinay-sur-Seine, à proximité des voies ferrées bordées par la rue de l’Avenir, est la première opération de construction neuve engagée sur le secteur. Elle est menée en parallèle de la requalification des bâtiments voisins, de Plaine Commune Habitat, situés avenue de Jarrow et comportant notamment deux tours de 18 et de 13 étages.

Une conversation : deux plots de part et d’autre d’une « cour-belvédère » intégrée au boisement pavillonnaire

La première réalisation du renouvellement urbain du quartier de la Source d’Epinay-sur-Seine s’inscrit dans un tissu caractérisé par la diversité des formes bâties, pavillonnaire et habitat collectif, et celle d’un remarquable paysage arboré.

Au contraire d’un bâtiment unique en équerre suggéré par le plan masse de la consultation, nous avons proposé l’intégration au système urbain qui devait être développé le long de la voie ferrée par un projet de Philippe Panerai : un système résidentiel à deux plots associant la continuité paysagère d’un site boisé et le vis-à-vis de part et d’autre d’une cour d’immeuble ouverte sur le lointain.

 

 

La dualité de plots à cour offre plusieurs qualités :

  • Un espace privé fermé et ouvert, perméable visuellement, développant la continuité du paysage arboré caractéristique de la rue de l’Avenir et du petit bois existant dans la parcelle ;
  • La très riche articulation spatiale d’une distribution échelonnée en profondeur de la parcelle : avec le jardin de devant au niveau de la rue ; puis, une terrasse surmontant le parking ouvert sur les jardins arrière, comme un belvédère sur lequel deux bâtiments sont posés, « flottants » et projetés vers le lointain; au fond de la parcelle en contrebas, un petit bois raccordé au niveau des tours, pouvant s’étendre à l’ensemble d’habitat social ancien.
  • La totalité des logements largement ouverts plein sud avec deux ou trois orientations amplifiées par des redans et des ouvertures angulaires modulant le vis-à-vis.
  • Un lien morphologique étroit, volumétrique et visuel avec les tours voisines contribuant ainsi à leur renouvellement urbain.
germe&JAM - edifice - construction - 42 logements - Epinay-sur-seine

Deux plots « flottant »

Ouvert, fermé

La cour

Brique rouge, pour l’un, enduit blanc, pour l’autre : deux bâtiments entrent en conversation développant un mouvement qui les réunit, tel un couple de danseurs qui se placent et s’équilibrent l’un par l’autre.

Désaxement, « déhanchement », redan, déboitement, rotation, glissement ; la cour est légèrement ouverte, attrapant et réfléchissant la lumière, accueille, contient et nous conduit un peu plus loin.

C’est un espacement, un écartement, refermé, resserré, une dualité. Une cour privée et fermée, une cour ouverte adressée à la rue publique, offrant à l’opposé un paysage.

 

Le bâti

Deux bâtiments qui conjuguent des « façades fermées » percées de grandes fenêtres et des « façades ouvertes » par de grandes loggias.

Les grandes fenêtres (174cmX140cmX40cm) dilatent le champ visuel intérieur, le vantail d’angle étire encore la vue le long de la rue, au-delà de la cour, échappant au vis-à-vis.

Les grandes loggias au plafond coloré, fermées d’un store et d’un cellier, ainsi ombragées, étendent les séjours d’angle déjà ensoleillés par le côté.

 

Orientations

La dualité du bâti conjugue orientations et tropismes :

  • Orientation urbaine et paysagère : chaque logement est placé entre rue et paysage arrière par l’intermédiaire de la cour, espace privé commun.
  • Orientation solaire : chaque logement est grand ouvert par une loggia plein sud ou légèrement tournée vers l’ouest.
  • Orientation sonore : les bâtiments perpendiculaires à la voie ferrée font face à la nuisance sonore par leur petit côté.

 

Plan du rez-de-chaussée, échelle 1/100

 

 

 

Plan du R+4, échelle 1/100

Parcours distribution

Unité résidentielle

Le logis et les espaces collectifs qui l’enrichissent (préaux d’entrée, halls, escaliers, parking, tous éclairés naturellement, cour et jardins) offrent un espacement, un temps suspendu dans celui des parcours articulés par la pente qui, au travers du logis, conduisent de l’espace public au paysage lointain :

  • un accès de plain-pied, le préau d’entrée, l’accès des autos et le jardin de devant traversé par un chemin construit, une passerelle,
  • une cour légèrement surélevée, un belvédère sur pilotis abritant le parking, une clairière dans le bois,
  • les halls vitrés, les escaliers et les circulations communes éclairés naturellement, poursuivant l’extérieur à l’intérieur, puis au travers du logement jusqu’à la loggia, écrivant une géométrie, un système de relations et de vues structurantes pour le logement,
  • sous la cour, le parking creusé, ouvrant sur le jardin bas, comme un pilotis, comme un préau.

 

Coupe vers le nord. Différents parcours symboliques et visuels sont ordonnés dans la géographie urbaine.

Logements

Le logement est un système de lieux ordonné dans un parcours structuré par la lumière du soleil et par des vues.

La vue dès l’entrée donne au travers du logement sur le lointain. Les logements sont en angle, articulant séjour et cuisine, façade de grandes fenêtres et façade de loggia, vis-à-vis-reflet sur cour et longue vue sur le paysage. Les redans et les fenêtres d’angle ajoutent au vis-à-vis sur cour de longues échappées sur le paysage.

Vues et échappées

Ouvertures

Les grandes fenêtres sont reproduites au Sud comme au Nord.Au Sud, elles sont facilement occultables, au Nord, elles ont la dimension appropriée à la lumière diffuse.

 

Loggia

La loggia est un extérieur à l’intérieur, intime et habité. La loggia est un espace équipé, cellier plafond, éclairage électrique, confort du sol autodrainant, opacité du garde-corps, store. La loggia « intérieure » donne au séjour la qualité d’un extérieur.

 

Séjour-cuisine

Les dualités du séjour et de la cuisine se déploient en angle et d’une façade à l’autre (T5 et T4) ou bien en redans (T2).

 

Diversité du bâti, paysage urbain ouvert et arboré

Disposition arborée rue de l’Avenir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien volumétrique avec les tours de PCH

 

Refends et façades porteuses